2014

Sylvain Couzinet-Jacques

La forme finale est une « photographie » en relief : une sculpture très fidèle de morceaux du littoral.


Une résidence construite autour du plastique

Sylvain Couzinet-Jacques : artiste en résidence sur tara

La pratique photographique de ce jeune artiste formé à l’Ecole de photographie d’Arles est résolument contemporaine, tant par le souci de la technique que l’originalité de sa mise en œuvre : photographies qui jouent avec les seuils de lisibilité, parfois même voilés par des verres teintés qui rappellent ceux des lunettes de soleil. Les images qu’il malmène sont toujours des signes de notre époque contemporaine dans sa face la plus sombre.

Sylvain Couzinet-Jacques

En résidence de St Tropez à Barcelone (Espagne)

« À bord de tara, j’ai travaillé sur deux pièces qui articulent l’aspect scientifique de la mission et son objet même autour du plastique. J’ai réalisé des polaroids qui représentent la mer méditerranée : vagues, remous, écume. J’ai cherché les reflets lisses de l’eau, qui semble comme plastifiée, et parfois même il semble que des particules de plastiques flottent en surface. J’ai également pour projet de réaliser une captation en 3D de littoraux méditerranéens, qui sont ensuite modélisés pour être imprimés en plastique récupéré des océans. La forme finale est une « photographie » en relief ; une sculpture très fidèle de morceaux du littoral. » 

Son travail a été exposé notamment au BAL, à Paris Photo et à la Galerie du Jour agnès b., au Salon de Montrouge et au festival Kyotographie en 2013, aux Rencontres d’Arles en 2012. Ses photographies ont été distinguées au Prix Leica Oskar Barnack et au Prix Science-Po pour l’Art Contemporain 2014.

Découvrez quelques-unes de ses réalisations inspirées par la vie à bord de tara :

Œuvre Sylvain Couzinet-Jacques : la goélette tara à Naples
© Sylvain Couzinet-Jacques
Œuvre Sylvain Couzinet-Jacques : Giuseppe Suaria
© Sylvain Couzinet-Jacques
Œuvre Sylvain Couzinet-Jacques
© Sylvain Couzinet-Jacques

Partager cet article