Actions de coopération avec le Sud

Nos projets de coopération scientifique avec l’Amérique du Sud et l’Afrique

Constat & enjeux

Le besoin de renforcement des capacités scientifiques et de dialogue avec les décideurs pour les pays du Sud

La crise écologique et climatique que nous vivons aujourd’hui demande un effort de coopération scientifique planétaire et sans frontière. Or, on constate aujourd’hui des disparités entre les pays en ce qui concerne les avancées des sciences marines, notamment dans les pays du Sud. Ils expriment aujourd’hui leurs besoins en termes de formations de jeunes chercheurs, d’infrastructures de recherche, de transfert de technologies, d’acquisitions et d’accès aux données et enfin de connexion avec des réseaux de recherche régionaux et internationaux.

Disposer d’expertises scientifiques locales pour ces pays est primordial pour qu’ils puissent être acteurs des négociations internationales et être capables de prendre les bonnes décisions en lien avec leurs enjeux de développement.

Objectifs

Partager et poursuivre la science menée par Tara sur les écosystèmes marins

Pour la Fondation Tara Océan, il est essentiel de partager le plus largement possible les nouvelles connaissances disponibles sur l’Océan. Renforcer les compétences des chercheurs des pays en voie de développement est une condition sine qua non pour une gouvernance mondiale partagée et efficiente de l’Océan. Les décisions doivent reposer sur des expertises scientifiques robustes, s’appuyant elles-mêmes sur l’exploitation de données scientifiques fiables. 

À travers les différents projets qu’elle mène, la Fondation :


Impulse une coopération internationale autour de ses missions scientifiques dont la portée est planétaire.


Mobilise ses instituts de recherche partenaires sur la mise en place et le partage de bases de données internationales mais également dans le développement et l’utilisation des toutes dernières avancées technologiques en biologie marine.


Rapproche les mondes scientifique et politique pour renforcer la gouvernance de l’Océan dans les domaines du climat, de la biodiversité et de la haute mer.


Appuie le développement d’une nouvelle génération d’instruments de mesures des écosystèmes marins accessibles techniquement et financièrement.

© Fondation Tara Ocean

Nos projets

3 projets pour une collaboration rapprochée avec les pays du Sud

Former de jeunes chercheurs à la compréhension des écosystèmes planctoniques, transférer les dernières technologies de biologie marine et partager les données, construire de nouveaux programmes et missions scientifiques régionaux pour comprendre les fonctions de l’Océan. 

Pour mener ces activités, la Fondation Tara Océan porte trois projets.

Le projet Plancton océanique, Climat et Développement

Le projet « Plancton océanique, Climat et Développement » est né essentiellement d’un double constat. D’abord, la Science sur les écosystèmes océaniques est plus robuste aujourd’hui mais elle n’est pas encore prise en compte par les décideurs. Ensuite, la coopération internationale de haut niveau sur la biodiversité marine aujourd’hui n’est pas soutenue ou stimulée suffisamment dans les pays émergents et en développement. 

Les dernières avancées technologiques (microscopie, imagerie digitale, séquençage génomique, satellites, etc.) permettent aujourd’hui d’aller plus vite et plus loin dans la compréhension de l’Océan, mais il est important de favoriser l’accès à ces technologies et cette connaissance à tous les pays notamment en développement. 

Face à la crise climatique actuelle et à l’inédite érosion de la biodiversité, des expertises scientifiques robustes sont aujourd’hui indispensables pour orienter les décisions politiques dans le cadre des négociations internationales sur le climat, la biodiversité et la haute mer. 

Le projet a pour objectif de structurer un programme de recherche et de plaidoyer dans le domaine des écosystèmes océaniques pour renforcer les capacités des pays à répondre à leurs enjeux de développement et de gouvernance de l’Océan à l’échelle locale, régionale et internationale, notamment en haute mer.

 

Nos partenaires

Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est un fonds public qui finance des projets dans les pays émergents et en développement qui concilient la préservation de l’environnement, le développement des territoires et le renforcement de leur résilience face aux changements climatiques.

En savoir plus sur le FFEM

Le programme CEODOS

Le programme scientifique chilien CEODOS a été construit par la Fondation Tara Océan et 9 instituts de recherche chiliens, en s’intégrant dans la Mission Microbiomes Tara (2020-2022). Cette nouvelle coopération scientifique a commencé en 2015 avec le projet FFEM Plancton Océanique, Climat et Développement qui a permis l’accueil de deux étudiants post-doctorants chiliens dans les laboratoires partenaires de Tara mais également l’organisation d’ateliers de travail scientifiques. 

Le projet s’inscrit également dans l’agenda climatique du gouvernement chilien qui souhaite intégrer les évidences scientifiques pour établir ses engagements en matière d’Océan et Climat notamment avec la création de nouvelles aires marines protégées dans ses eaux territoriales. La collaboration entre la Fondation Tara Océan et le gouvernement du Chili a commencé en 2015 avec la COP21 et la création de l’initiative Because the Ocean, qui a fédéré un groupe d’une vingtaine de pays pour travailler sur le nexus océan et climat.

Grâce au programme CEODOS, plusieurs centres de recherche chiliens intègrent aujourd’hui plus concrètement la communauté scientifique Tara dont l’approche holistique du microbiome sera appliquée à l’étude de l’impact du changement climatique sur les écosystèmes marins au large du Chili. Le travail scientifique réalisé permettra d’alimenter les décisions politiques chiliennes au niveau national mais également de porter des positions communes avec la Fondation Tara Océan lors des prochaines conférences internationales sur le climat. 

Projet CEODOS

Le projet Atlantic ECOsystems assessment, forecasting & sustainability (AtlantECO)

L’océan Atlantique est le deuxième plus grand bassin océanique de la planète. Il est un élément clé du système terrestre et climatique. Ses caractéristiques biochimiques et physiques lui donnent un rôle fondamental dans le système climatique et les stocks de pêche.

Malgré son importance reconnue, l’océan Atlantique Sud est largement inexploré. Révéler les impacts des changements de température, comprendre comment cela affecte la biologie et même la circulation océanique et mesurer les perturbations liées à la présence de substances chimiques et de la pollution plastique sont parmi les défis scientifiques sur cette région.

AtlantECO est un projet financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020, lancé en septembre 2020, pour une durée de quatre ans. Ce projet compte 36 partenaires qui mettent leurs forces en commun pour produire des connaissances sur l’océan Atlantique sud, de l’Amazonie jusqu’à l’Antarctique. Le projet étudiera, entre autre, le microbiome marin sous l’impact du changement climatique et de la pollution par les microplastiques. Il est construit en lien avec le Brésil et l’Afrique du Sud, pays cibles pour la coopération scientifique et la gouvernance régionale, avec un effort inédit de partage des protocoles scientifiques de Tara avec cinq autres bateaux de recherche.

 

Projet AtlantECO

Nos ressources

La goélette tara vue du ciel en navigation.

Nos actions nationales

Comment agissons nous pour trouver des solutions globales ?

Tara pacific

Nos actions collectives

Avec qui partageons nous notre engagement pour l’Océan ?