2014

Malik Nejmi

“J’ai été marqué par les regards des marins.”


Poète à l’écoute – entre deux pays

Malik Nejmi : artiste en résidence sur tara

Né à Orléans en 1973 d’un père marocain et d’une mère française, cela faisait sens pour moi, de faire ce leg jusqu’à Tanger. Je suis autodidacte, J’ai commencé en partant en Afrique, au Bénin, puis j’ai travaillé au Maroc, sur la famille, sur une histoire, mon histoire, une relation père fils un peu complexe, avec un papa qui ne voulait pas revenir au Maroc, mais qui ne disait pas pourquoi.

Malik Nejmi

Lorsqu’on lui demande de se définir en quelques mots, voici ceux qu’il choisit : poète – à l’écoute – entre deux pays. Malik Nejmi est certainement tout cela à la fois, mais c’est en tant que photographe qu’il a embarqué à bord de tara, entre Barcelone et Tanger. 

Je me suis mis à filmer la mer, ce que je ne pensais pas faire au début parce que je n’aime pas trop l’idée d’être artiste à bord et de faire « un film d’artiste ». Tara, c’est aussi une expérience humaine. J’ai donc fait des portraits, j’ai construit un petit studio dans ma cabine, sur fond noir. J’ai demandé à tous les Taranautes de fermer les yeux pendant une minute et de laisser venir des images mentales. J’ai réalisé des vidéos muettes que je vais faire correspondre aux images de mer, en fonction de ce qu’ont ressenti toutes ces personnes. Je vais y associer des sons, pris sur le bateau, comme celui des moteurs qui sont souvent présents. C’est un projet qui évoquera la part de merveilleux dans notre aventure vécue sur tara.

Découvrez quelques-unes de ses réalisations inspirées par la vie à bord de tara :

Œuvre de Malik Nejmi : Taranautes en noir et blanc
©Malik Nejmi
Œuvre de Malik Nejmi : Taranaute en noir et blanc
©Malik Nejmi
Œuvre de Malik Nejmi : Taranaute en noir et blanc
©Malik Nejmi

Partager cet article