Tara Pacific

La biodiversité des récifs coralliens face au changement climatique et aux pressions anthropiques

Objectifs

Une expédition d’envergure inédite

Comment fonctionne cet écosystème fragile ?


Quelle est sa capacité de résistance et d’adaptation au changement global et aux pressions locales ?


Partager l’importance de ces récifs coralliens pour la biodiversité et les populations locales ?


Plaider pour la protection de ces écosystèmes au sein de la Convention pour la Diversité Biologique.

© Fondation Tara Océan

Partie en mai 2016 de Lorient, son port d’attache, la goélette Tara a mené la campagne scientifique la plus ambitieuse jamais entreprise sur les récifs coralliens. Deux ans et demi d’expédition, plus de 100 000 km parcourus et 2 677 plongées scientifiques, il n’en fallait pas moins pour répondre à l’objectif fixé au départ : inspecter le corail à l’échelle du plus grand océan du monde, le Pacifique.

Au quotidien

Les dessous de Tara Pacific

Le caractère unique de cette expédition consiste tout d’abord en son approche « transversale » d’une zone géographique très étendue, en l’occurrence le Pacifique, où se concentre plus de 40 % des récifs coralliens de la planète. Une telle approche n’avait encore jamais été réalisée jusqu’à présent à cette échelle.

Goélette
  • 2 ansd'expédition

  • 100 000 kmparcourus sur la planète

  • 32archipels étudiés

  • 36 000échantillons collectés

Serge Planes Directeur scientifique de l'expédition

Après nos premières observations, il apparaît clairement que l’état futur des récifs coralliens dépendra de notre trajectoire climatique et de notre capacité à protéger localement les récifs contre des pratiques et pollutions locales.

Point culture

C’est dans l’Océan pacifique que se concentre 40% des récifs coralliens de la planète.

Tara Pacific : en haut du mat une chercheuse tient un corail.
Bilan

Des états de santé contrasté suivant les récifs

À ce jour, les prévisions sur l’évolution des récifs coralliens suggèrent que les récifs se dégraderont jusqu’à ce que le changement climatique se stabilise et que de nouveaux types d’assemblages de récifs résistent aux nouvelles conditions de température de la planète.

Les données de Tara Pacific sont une opportunité unique de dissocier les effets des perturbations locales (pollutions, urbanisation, sédimentation due à l’érosion des sols) de l’incidence des changements globaux (réchauffement climatique global, acidification des océans) et de mesurer l’état de santé de populations coralliennes soumises à ces deux types de perturbations.

 

© Fondation Tara Océan

Les publications scientifiques

15/01/2020

Coral Li/Mg thermometry: Caveats and constraints

Cuny-Guirriec, K. et al.

Tara Pacific
Tara Pacific

L'équipe

Relais à bord de la goélette

Sur le pont, une équipe scientifique interdisciplinaire coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM) : 100 scientifiques impliqués issus 23 instituts de 8 pays différents.

Labos & partenaires

Denis Allemand, co-directeur scientifique

Denis Allemand

Co-Directeur scientifique de Tara Pacific & Directeur scientifique du Centre Scientifique de Monaco

Serge Planes, co-directeur scientifique

Serge Planes

Co-Directeur scientifique Tara Pacific & Directeur de recherche CNRS

Plongez dans l’expédition

Culture Océan

Pris dans la glace

Pris dans la glace

Découvrez le témoignage de Marion Lauters, étudiante et intendante à bord de Tara lors de la dérive arctique.

Tous nos médias
Vue de la goélette tara en navigation

Tara Oceans

Expédition au cœur de la biodiversité du monde planctonique

Coucher de soleil sur la goélette Tara prise dans la glace

Tara Arctic

Les secrets de la fonte accélérée de la banquise

Nos partenaires

Partenaire majeur
agnès b., partenaire majeur de la Fondation Tara Océan
Autres partenaires